Le musée d’Art moderne de la Ville de Paris présente une exposition autour d’une vingtaine d’artistes français et internationaux dont le langage artistique inspiré des nouvelles technologies est radicalement nouveau.

Depuis deux décennies, l’explosion du Web et les possibilités de son utilisation ont engendré de nouveaux comportements sociaux et ont modifié le rapport aux arts visuels. S’inspirant de l’esthétique médiatique et des pratiques d’échange, de navigation et de cartographie virtuelles, l’exposition propose des environnements immersifs incluant images, textes, vidéos et montages sonores. S’appropriant autant les images issues du marketing, de la publicité ou des clips, que de l’univers software des jeux vidéo ou de l’animation 3D, les artistes soulignent l’ambivalence entre le réel et le virtuel. Adeptes des réseaux sociaux, la plupart des artistes inventent des formes de collaborations inédites, s’organisent en collectifs, se regroupent en plateformes. Multipliant les interactions, ils créent des stratégies de diffusionqui invitent à dépasser la sphère stricte de l’art pour explorer un modèle créatif plus large.