Vente le 13 nov. 2015 14:30
Attribué à  Reimerswaal, vers 1490  Le percepteur d’impôts et son garant
Panneau de chêne, trois planches, renforcées
Hauteur : 82 X 71 cm
Estimation 80 000 – 120 000 €
Provenance : Acquis auprès de la galerie Leegenhoek à Paris en 1986 par l’actuelle propriétaire
Collection particulière, Paris
http://www.artcurial.com/fr/asp/searchresults.asp#a_10537360
Formé dans l’atelier de Simon van Daele à Anvers dès 1509, Marinus van Reymerswaele s’inspire des œuvres de Quentin Massys pour retranscrire avec une acuité particulière les expressions du visage humain. Il reprend certaines compositions de ce maître tel Le Prêteur et sa femme (panneau, 70,5 x 67 cm, Paris, musée du Louvre, inv. 1444). Mêlant portrait et scène de genre, Marinus van Reymerswaele caricature ici un collecteur d’impôts au regard avide et froid. Le fonctionnaire écrit dans son livre de comptes, imperturbable, comptant l’argent d’un regard implacable, tandis qu’à ses côtés son garant désigne la monnaie au spectateur et surveille avec avidité l’activité de son voisin.
La nature morte sur l’étagère en surplomb ainsi que les détails raffinés des pans du turban et des broches témoignent du talent de Marinus van Reymerswaele, qui exacerbe les expressions des deux hommes par un traitement presque archaïsant. Par ce portrait psychologique, l’artiste s’inscrit dans le courant du bizarre, initié par Léonard de Vinci, Piero di Cosimo et Quentin Massys. Il existe plusieurs versions de cette composition que l’artiste élabore à partir de 1538, aucune n’est signée et l’exemplaire actuellement conservé à la National Gallery de Londres nous semble le plus séduisant.