Michel Audiard est né à Paris en 1951.

Après un passage aux Beaux-arts en 1968, il brosse des portraits à Montparnasse et sculpte dans de nombreux matériaux (bois, pierre, fer…).
En 1978, il arrête complètement la peinture pour ne se consacrer qu’à la sculpture et monte sa propre fonderie d’art (dans la tradition du bronze et de la cire perdue) en Touraine, région qu’il apprécie à la fois pour sa douceur de vivre et sa proximité de Paris vers lequel rayonne l’essentiel de son activité artistique (expositions, collections, ventes aux enchères).

Pour lui, la cire perdue est la voie royale de la sculpture, car tout sculpteur rêve de finaliser ses œuvres en bronze. Il crée statues, meubles, bijoux et, en 1995, réalise son premier « Stylo Sculpture ».

En 2005 il réalise son premier « Passage », œuvre en métal mettant en valeur «l’invisible, la transparence du statuaire ».
C’est ainsi que, selon son imagination, naissent des œuvres uniques, ou en série limitée, du plus minuscule au gigantesque.

Toutes les œuvres d’art sont créées à la main et sont ensuite directement expédiées à travers le monde entier. Au fil des années, la fonderie est devenue un véritable musée retraçant l’histoire de l’artiste et demeure le lieu de rencontre de grands collectionneurs.

www.audiard.com